Libellés

mardi 25 août 2009

Ma Twilight-erie


Ce qui va suivre est une véritable confession...

Vous vous souvenez sans doute (ou pas) de ma critique du film Twilight de ce février 2009 - film que je n'avais, on peut le dire, pas aimé. J'étais loin de me douter à l'époque que Twilight prendrait une telle ampleur. Au point de me toucher moi aussi, malgré tout. Car voyez-vous, à force de voir des adolescentes, des jeunes adultes (dans la vingtaine) et même des vieilles dames de 35 ans comme moi plongées dans le livre de Stephenie Meyer dont le film est tiré, j’ai fini par me demander si, après tout, le livre n’était-il pas meilleur que le film? Ne valait-il pas la peine d'être lu?

Il était cependant hors de question que je dépense 80€ pour acheter les quatre volumes de la saga Twilight, ni même 20€ pour le premier. Je me doutais bien que la sortie en livre de poche, moitié moins chère, se verrait repoussée à 2010 si pas même 2011 ou 2012, car avec la sortie des films, les éditeurs s'en mettent plein les poches en vendant comme des petits pains les bouquins en format "beaux livres". Quelles options donc? Demander les livres en prêt mais à qui? Ne connaissant aucune ado au coeur moelleux dans mon entourage direct, je dû me résoudre à faire face au destin : comme je me devais de lire ces livres et ce sans attendre, je me décidais donc à les acheter... en anglais. Moi qui n'aime guère lire dans une langue autre que le français, ce fut un véritable sacrifice, mais les éditions anglophones ayant déjà éditées les quatre volumes en poche, et donc moins cher (Twilight étant connu aux States depuis quelques années), c'était là la meilleur solution à ma folie passagère.

C'est donc un samedi après-midi que je me décidais à me rendre à la librairie Waterstones dans le centre-ville afin d'assouvir ma soif de Twilight-erie. Arrivée dans le magasin, c'est face à un présentoir orné d'une pancarte "vampires are hot!" que les volumes m'attendaient, hurlant "je brille au soleil, prends moi!". Mmmmm... Je prenais puis reposais les livres, hésitant, les soupesant, vérifiant le vocabulaire employé afin de jauger la difficulté du langage littéraire. Il m'apparu assez rapidement que Meyer n'était pas une grande romancière et que lire ses livres en version originale n'allaient pas être aussi difficile que je le pensais. Je me décidais donc et emportait le tout à la caisse. C'est alors que ma couardise se déversa en moi tel un tsunami, et c'est sans vraiment m'en rendre compte que je balbutiais au caissier: "je peux avoir un emballage cadeau s'il vous plait?". Oui, vous pouvez rire mes chers amis, surtout que le monsieur de la librairie n'avait sûrement que faire que ce soit pour moi ou pas... Une fois mon précieux chargement empaqueté (le bon deal, les livres étant à 11€ + la promotion deux livres achetés, un offert! Nickel-chrome!), je filais à la maison, et m'empressais alors de... recouvrir la couverture premier tome avec le papier cadeau, et ce afin de pouvoir le lire dans le tram sans honte. Car oui, j'avais, on peut le dire, sérieusement honte de lire "ça" en public (cela m'est passé, je vous rassure… ou pas! :p). On assume ou on assume pas, moi, j'assumais pas! :p

Quelques jours plus tard cependant, je craquais et avouais mon honteux secret à mes amies et collègues proches au bureau. Et quelle ne fut pas ma surprise lorsque je me rendis compte qu'en fait, lire Twilight était devenu un acte fashion, presque incontournable! Cependant, vu notre âge respectable (on a plus 15 ans, faut bien le reconnaître un jour ou l'autre), ce n'est pas sans une petite pointe de rouge aux joues que l'on se l'avoue... Quoi qu'il en soit, après avoir englouti le premier tome en anglais, j'eu la joie d'emprunter les volumes suivants en français. Résultat : la saga entière fut dévorée en 3 jours... Cela dit, ce fut aussi la première fois qu'il me fut donné de comparer une version originale et une version traduite. Je fus assez étonnée de constater que la version française était nettement mieux écrite que la version originale!

Ben alors, c'était comment? Et bien c'était surprenamment divertissant. Le premier livre ayant réussi ce que le film n'avait pas pu réaliser : réveiller mon petit cœur de midinette enfoui sous mon attitude de geek garçon manqué! Alors bien sûr, c'est nunuche, c'est cul-cul-la-praline, les vampires brillent au soleil (ça, ça reste difficile à digérer quand même) et le personnage de Bella est à baffer, mais cela reste un roman agréable à lire quand on attend le tram (où que l'on soit dedans, coincé dans un embouteillage). Un livre de vacances quoi. Je comprends aussi que cette histoire puisse parler aux filles et femmes de tout âge, car Meyer a réussi pour le moins brillamment à décrire ce qu'une femme ressent lorsqu'elle est amoureuse, et ce quel que soit son âge. Alors les mecs, si vous vous êtes toujours demandé ce que l'on pense quand nous vous donnons l'extrême privilège de nous êtres éprises de l'un de vous, lisez Twilight - tome 1 et vous saurez!

Cela dit, la qualité de l'histoire décline avec les volumes de la saga. Le quatrième et dernier volet étant on ne peut plus mauvais, et [attention spoiler!] Meyer, mormone parait-il (ceci expliquant cela?), s'arrange pour faire en sorte que nos deux zamoureux ne consomment leur amour qu'une fois mariés (là j'ai failli vomir quand même).

Bien sûr il me fallait, après avoir goinfré la saga entière, revoir le film. En seconde vision, il reste mauvais. D'une scène à l'autre, les acteurs principaux parfois surjouent, jouent mal ou ne jouent pas du tout. Sans compter sur la mise en scène pathétique de moments cruciaux qui finissent par devenir franchement ridicules. Ce sont, comme souvent, les rôles secondaires qui sont les plus naturels et crédibles (les copains de classe de Bella, Jacob que l'on voit en tout 5 minutes dans le film).

Mais comme je vous l'avouais, ceci est une confession sur le net. Alors voilà : je n'ai pas regardé Twilight deux fois, mais plusieurs fois, en général sur mon PC pendant que j'écrivais ou même bossais. Je ne saurai l'expliquer mais baigner dans un univers tel que celui de Twilight pendant une semaine vous rend accro malgré vous. Et à force de le regarder, les défauts s'effacent pour ne laisser qu'un film que vous finissez par trouver sympa. Bien sûr je trouve toujours Robert Pattinson (Edward Cullen) très peu à mon goût, Kristen Stewart (Bella) aussi expressive qu'une tanche et le maquillage des vampires monstrueusement exagéré, mais je ne peux m'empêcher de placer le DVD du film dans mon PC pour "meubler" ma journée... Si il y a bien une chose que l'on peut laisser au film, c'est que la costumière de Kristen Stewart est particulièrement géniale : j'adore le style du personnage! Je me suis d'ailleurs mise en chasse pour m'offrir des répliques de ses bijoux que je trouve très à mon goût ainsi que son sac! ;)

Voilà, tout est sorti. Je n'ai plus honte (enfin si, encore un peu). J'ose le dire à présent : j'aime bien Twilight. Et j'attends New Moon avec un peu trop d'impatience pour oser dire le contraire ;)

1 commentaire:

Shagaar a dit…

En cas de manque deux petites doses.
Un petit blog d'infos décalées sympathique (quoique inégale parfois ;))
http://twilight-navarre.over-blog.com/

et un blog avec la trad de midnight-sun ainsi que les outtakes des romans :
http://midnightsun.over-blog.com/

Et sinon passe le bonjour à l'Ôm :)

Bienvenue ici ! Welcome !

Un joyeux bordel et un véritable mic-mac de ce que j'aime (ou pas), avec photo, jeux débiles, sondages navrants, bref, ma vie quoi ;) N'hésitez pas à laisser un p'tit mot!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...