Libellés

lundi 25 juin 2012

Avatar - The Legend of Korra

Vous ne vous en souvenez sans doute pas mais en août 2011, je vous parlais de "The Legend of Korra", une sorte de suite/spin-off du dessin animé "Avatar - le dernier maître de l'air" dont Maguth et moi-même sommes fans. Et bien nous avons pu mettre le doigt sur la première saison de Korra, et nom de Zeus, ça dépote grave!

The Legend of Korra relate cette fois les aventures du nouvel Avatar. Aang est décédé, mais a créé Republic City avec Zuko, lieu où maîtres des éléments (les "benders") et non-maîtres peuvent vivre ensemble en harmonie. Malheureusement, la mort de Aang verra ce beau rêve voler en éclats. Et lorsqu'un Avatar s'en va, un autre doit dès lors naître pour protéger le monde. Et c'est en Korra, une jeune prodige provenant d'une tribu de l'eau du Pôle Sud, que l'Avatar se réincarne cette fois. Mais Korra est, depuis son plus jeune âge (vu l'état de sa maison et de sa mère lorsque l'on vient la chercher), une âme rebelle, pleine de fougue et de morgue, très sûre d'elle, sans patience aucune et surtout, très garçon manqué casse-cou. Cependant, Korra ne maîtrise pas encore tous les éléments: l'air lui fait défaut. Et c'est donc en compagnie d'un des propres fils de Aang, Tenzin, maître de l'air, qu'elle devra apprendre son maniement, ainsi que le côté spirituel qui appartient à tout Avatar afin, entre autre, de pouvoir entrer en communion avec les autres vies des Avatars précédents.



Korra et Naga, son Polar Bear Dog

The Legend of Korra diffère ici de la série Avatar - The Last Airbender par son côté plus adolescent. Avec Aang, nous sommes encore dans l'enfance innocente. Les aventures y sont certes dangereuses, les périls multiples, mais la poésie y avait plus de place ainsi qu'une sorte de contemplation, le tout très habillement mêlé à une bonne dose d'humour, une histoire terrible, des personnages hyper attachants, une bande originale à damner un saint et une animation léchée.

Le monde dans lequel évolue Korra affiche déjà une nette différence avec celui tel que nous l'avons connu en compagnie de Aang: nous passons de l'Asie médiévale à une ère pré-industrielle très steampunk à la sauce asiatique. Korra est aussi plus âgée que Aang (17 ans, Aang en avait 12) et déjà très sûre d'elle. Contrairement à Aang, elle est aussi déjà une maître de l'eau, du feu et de la terre presque accomplie, alors que Aang n'avait que l'air. La série est aussi plus dynamique, très nerveuse et plus rapide. Nickelodeon n'a en effet annoncé que deux saisons (Aang en avait quatre, pour les quatres éléments). Le tout s'enchaîne dès lors à un rythme nettement plus effréné, mais très rondement mené et très intelligement ammené. Korra affrontera une révolte et une menace qui risque de changer la face du monde dans lequel elle évolue: Amon, un mystérieux personnage masqué, a en effet la capacité de retirer les pouvoirs des maîtres des éléments.


Korra sera bien sûr aidée dans sa lourde tâche d'Avatar par des amis fidèles, tout comme Aang. Outre l'histoire, l'animation, les personnages et la musique qui sont, tout comme le fut Avatar - the Last Airbender, une tuerie totale, la vraie force de The Legend of Korra réside aussi dans la nostalgie. Nostalgie que nous avons de replonger dans ce monde mais surtout de retrouver certains personnages de la première série. Je n'ai pas honte de l'avouer: j'ai failli chialer comme une madeleine lors du premier épisode lorsque l'on retrouve Katara en vieille dame aux cheveux blancs. On retrouve au fil de la série les anciens personnages (presque tous décédés) du premier opus lors de scènes de flash-back et l'on a un plaisir immense à voir Aang en adulte (troooop classe), Sokka en guerrier sage et averti, Toph en chef de la police suivie de son groupe d'élite de maîtres du métal (une pratique dérivée de la maîtrise de la terre). Chacune de leur apparition nous donnant des frissons et des larmes plein les yeux. Mais nos regrettés disparus ont tous eu une descendance, et nous avons dès lors la joie de découvrir Tenzin et Bumi, les fils de Aang et Katara, Lin Bei Fong, la fille de Toph, et Iroh, le fils de Zuko. Il va sans dire que d'autres feront sûrement leur apparition dans la saison 2, Aang ayant eu trois enfants dont une fille qui n'apparait pas encore dans la première saison.

Aang, Katara, Toph, Zuko et Sokka. Comme ils ont grandi! Mon petit coeur se serre et les larmes se bousculent dans mes nyeux

Au final, The Legend of Korra est du même niveau que Avatar - the Last Airbender, bien que très différent, et c'est avec plus que de l'impatience que nous attendons la prochaine (et déjà ultime) saison.





 Pabu, Bolin (Earthbender), Mako (Firebender), Tenzin (Airbender) et Korra (waterbender et Avatar)


3 commentaires:

Anonyme a dit…

trop la classe!

Entre ça et la vérité qui devrait enfin être dévoilée sur la mère de Zuzu dans "The search", je suis au max de l'eexcitation !! (bon ok, mon bientôt est optimiste, mais le 2ème tome qui sort le 10 juillet, c'est déjà pas mal, non?)

Petite mise au point quand même: Iroh est le petit-fils, et non le fils, de Zuko.

DEBORAH GODIMUS a dit…

Oui petit fils euro fils onclé iroh

DEBORAH GODIMUS a dit…

Oui petit fils euro fils onclé iroh

Bienvenue ici ! Welcome !

Un joyeux bordel et un véritable mic-mac de ce que j'aime (ou pas), avec photo, jeux débiles, sondages navrants, bref, ma vie quoi ;) N'hésitez pas à laisser un p'tit mot!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...